Un Terroir, un style, un vin

LA HIERARCHIE DES TERROIRS

Le terroir résulte de la combinaison du sol, du climat et des pratiques culturales qui confère au vin son identité spécifique. Le vignoble de l’Engarran est implanté sur le pourtour montpelliérain et bénéficie d’un climat méditerranéen :

– fort ensoleillement (330 jours / an)
– températures douces (15.2°C en moyenne)
– faible pluviométrie (700 mm / an)
– sous influence des brises marines

La typicité des sols délimite les différentes zones d’appellation :

– IGP Pays d’Oc : bas de coteaux, graviers sur sol argilo-sableux
– AOP Languedoc : brèches calcaires et fossiles marins sur sol limono-sableux
– AOP Languedoc Grés de Montpellier : sol constitué de graves (graviers et galets roulés) d’origine Villafranchienne
– AOP Languedoc Saint Georges d’Orques : sol rouge à forte charge caillouteuse, quartz rose et blanc, galets roulés d’origine Villafranchienne
Les eaux collectées depuis les Cévennes et drainées par les sols du Villafranchien permettent un approvisionnement régulier des vignes facilitant la maturation des tanins.

Suivre son inspiration et le rythme du millésime

LA SIGNATURE L’ENGARRAN

La signature l’Engarran ne se limite pas seulement à la “patte” de la vigneronne mais prend également en compte le terroir ainsi que le rythme du millésime. Réussir un millésime c’est accepter sa contrainte, l’accompagner pour finalement l’exprimer.


Chaque parcelle est vinifiée séparément et parfois certaines parcelles sont même divisées afin de tenir compte des spécificités particulières de chaque micro-terroir. C’est grâce à cela qu’est née la cuvée le Parc.


Trois types de cuves (béton, inox et fibre de verre) sont utilisés en cave. Cette batterie de cuves de volumes variés permet la mise en place des vinifications parcellaires ainsi que l’élevage de cuvées sur le fruit comme la cuvée Sainte Cécile (AOP Languedoc).


En ce qui concerne l’élevage en barriques, il est pensé pour apporter l’équilibre dans la structure par la maturation des tanins, toujours dans le respect de l’expression des terroirs. Le bois ne devant jamais dominer le vin, l’élevage en barrique est réalisé uniquement sur une partie des cuvées dans un assemblage de barriques neuves et de 1 à 3 vins (cuvée Quetton Saint Georges).

Authenticité et originalité

UN PATRIMOINE VITICOLE

Le Château de l’Engarran est une propriété de 64 hectares répartis en Appellation d’Origine Protégée et en IGP Pays d’Oc.

 

Autour du Château, sur la Colline de l’Engarran, sont implantés 40 hectares de vignes sur les appellations Grés de Montpellier et Saint Georges d’Orques. Le reste du vignoble, correspondant aux terres d’origine de la famille Bertrand, est réparti sur la commune de Pignan.

En AOP (Languedoc – Grés de Montpellier – Saint Georges d’Orques), les cépages utilisés sont la Syrah, le Grenache, le Mourvèdre, le Carignan et le Cinsault pour une authentique expression languedocienne. En revanche les parcelles en IGP permettent d’associer nos terroirs méridionaux à des cépages septentrionaux comme le Sauvignon Blanc, le Cabernet Franc et le Merlot pour créer des cuvées au caractère original.

Le vin, c’est d’abord du raisin 

La vigne, une ligne de conduite

A l’Engarran les vignes sont taillées en double Cordon de Royat et palissées en hauteur, sur 3 fils pour optimiser l’ensoleillement, réduire l’entassement des grappes et obtenir une maturité complète.


Un des éléments clé de notre conduite de la vigne est la gestion des labours. Nous adaptons leur fréquence aux spécificités du millésime. En fin de vendanges le décompactage facilite l’approvisionnement des sols dès les premières pluies. Pour optimiser l’expression du millésime, nous effectuons des vendanges en vert si nécessaire.


Soucieux de son empreinte environnementale, l’Engarran est en agriculture raisonnée sous le label Terra Vitis depuis plus de 15 ans. Ce label combine des pratiques biologiques et raisonnées permettant de limiter les intrants. Cet engagement prévoit un enregistrement de toutes les interventions sur la vigne pour une parfaite traçabilité vis à vis du consommateur.

terra-vitis1
a

Signé Diane Losfelt

"Quand on démarre la taille, on démarre avec 100% du potentiel de chaque vigne dans les mains. Le rôle du vigneron est de préserver et d'exprimer ce potentiel au plus proche des 100% tout au long de la saison, car le vin n'est en effet que du raisin.

La vigne, une ligne de conduite

Le vin, c'est d'abord du raisin

"Observe tes vignes, un trésor s'y cache !" Voilà ma devise de vigneronne. Je me considère comme une chercheuse de trésor, représenté par le terroir et ses multiples facettes. Pas à pas, je cherche à exprimer, à travers nos vins, l'éventail des personnalités qu'offrent mes parcelles. Le travail du vigneron se trouve donc d'abord à la vigne, à l'écoute du terroir. Cette chasse au trésor dure depuis 35 ans, et je la mène avec toujours autant de ferveur aujourd'hui."

La hiérarchie des terroirs

Un terroir, un style, un vin

"Le millésime 2018 s'annonce comme un grand millésime qui a impulsé son propre rythme effréné. Réussir un millésime c’est accepter sa contrainte, l’accompagner pour finalement l’exprimer en faisant toujours confiance au terroir."

La signature l'Engarran

Suivre son inspiration et le rythme du millésime